+ de 450 Experts en Santé Visuelle, trouvez le vôtre !

Presbytie : définition, symptômes et traitement

conseils

Vous devez tendre le bras pour pouvoir lire correctement ? Si la définition de la presbytie n’est pas connue de tous, ses options de traitement le sont encore moins !

Qu’est-ce que la presbytie ?

Une définition simplifiée de la presbytie serait la perte d’acuité visuelle de près, c’est-à-dire la perte de la capacité à discerner un petit objet de près. En France, 20 millions de personnes sont concernées. La presbytie est un trouble de la vision lié au vieillissement du cristallin, c’est-à-dire de partie de l’oeil qui joue le rôle d’une lentille. Le vieillissement de l’oeil entraine la perte d’une partie de l’élasticité du cristallin et de sa capacité d’accommodation. L'oeil ne parvient plus à vous restituer une image nette, et vous avez ainsi des difficultés à voir de près. Ce processus de vieillissement commence dès la naissance, mais les premiers symptômes apparaissent vers 45 ans. Ainsi, avec les années, votre oeil perd sa capacité à faire le point sur un objet proche. Et pour cela, vous allongez le bras, pour éloigner l’objet et le voir correctement ! Généralement, les presbytes ressentent les premiers troubles en lisant. À partir de 45 ans, les petits caractères sont compliqués à déchiffrer en fin de journée, quand l’éclairage est faible. C’est le processus normal du vieillissement de l’oeil. Il faut simplement consulter régulièrement pour que vos corrections soient parfaitement adaptées à votre vue. Une correction adaptée à votre vue préserve vos yeux et les empêche de trop se fatiguer. Ainsi, mieux vaut guetter certains signes qui peuvent être révélateurs de presbytie.

Les symptômes de la presbytie

Plusieurs symptômes peuvent trahir l’arrivée de la presbytie : • Difficultés à lire, besoin d’éloigner le support, de tendre le bras pour lire correctement • Vision floue de près. • Maux de tête. • Fatigue oculaire en fin de journée. Si ces signes apparaissent à 45 ans, vous devez consulter un ophtalmologue qui vous prescrira une paire de lunettes ou des lentilles adaptées.

Comment diagnostiquer la presbytie ?

Grâce à un test d'acuité, l’ophtalmologue diagnostiquera votre presbytie. Cet examen permet de mesurer la vision d’une personne et d’évaluer sa capacité à faire la mise au point sur un objet précis. Dans certains cas, il pourra également en profiter pour examiner l’intérieur de votre oeil, et vérifier votre bonne santé oculaire.

Comment traiter la presbytie ?

Si vous venez d’être diagnostiqué presbyte, sachez qu’il existe deux types de traitements. Selon votre gêne, votre âge et vos besoins, vous aurez le choix entre le port de lunettes (ou de lentilles) et la chirurgie.

Traitement la presbytie par le port de lunettes ou de lentilles

On considère que la presbytie évolue jusqu’à 60 ans en moyenne. Ainsi, entre 45 et 60 ans, les presbytes devront consulter régulièrement leur ophtalmologue pour avoir une correction adaptée à l’évolution de leur dioptrie. Suite au diagnostic, l’ophtalmologue peut vous prescrire des lunettes qui corrigeront votre vue de près, tout en conservant vos corrections de loin. Ces corrections sont compatibles aussi bien avec des lentilles qu’avec des lunettes. Les verres progressifs seront prescrits pour permettre au patient de voir à toutes les distances. Les presbytes ayant déjà une correction pour un autre trouble de la vision choisissent souvent ces verres, car ils permettent de garder ses lunettes sur le nez sans avoir à changer à les changer. Toutefois, il est difficile de s’habituer aux verres dans les premiers temps. Ils pourront vous paraitre très inconfortables. De nombreux patients décrivent une sensation de déséquilibre ou de vertiges les premiers jours. Il est donc nécessaire de prévoir un temps d’adaptation avant d’apprécier pleinement ces nouveaux verres. Nous vous conseillons ensuite de consulter régulièrement votre ophtalmologue pour surveiller l’évolution de votre vue.

Traitement de la presbytie par la chirurgie 

 

L'implant intraoculaire

Cette technique permet de corriger la presbytie et certains troubles de la vision tels que la cataracte, un faible astigmatisme ou une myopie légère. Cette opération permet de remplacer le cristallin, devenu moins souple avec l’âge, par une lentille. La plupart des patients ayant opté pour cette technique n’ont plus à porter de lunettes. Rapide et sûre, cette intervention est très chère (2.000 euros par oeil, en moyenne) et non remboursée (sauf en cas de cataracte).

La chirurgie au laser

Plus douce que l’implant intraoculaire, la chirurgie au laser offre une solution aux patients qui ne souhaitent porter ni lentille ni lunettes. Cependant, cette opération peut-être effectuée à partir de 45 ans. Or, la presbytie évolue jusqu’à 60 ans. Dans certains cas, il pourra donc être nécessaire d’effectuer une nouvelle opération quelques années après pour corriger l’évolution de la presbytie. L’opération laser permet de modifier la forme de la cornée afin qu’elle devienne multifocale. La chirurgie crée alors deux zones de vision : une zone centrale qui permet la vision de près et une zone périphérique qui permet la vision de loin. Peu douloureuse et rapide, cette opération est très chère (2.500 euros par oeil, en moyenne) et non remboursée.

 

A LIRE EGALEMENT


Pour aller plus loin

Prenez soin de
votre vue au travail

Lire la suite

La vue de vos enfants
à l’école

Lire la suite

La communauté des
Experts en Santé Visuelle

Lire la suite

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. Consulter notre politique de confidentialité Ok