Santé : zoom sur la rétinopathie

sante-Retinopathie3

Le terme rétinopathie désigne les affections de la rétine, la fine membrane nerveuse qui tapisse le fond de notre œil.

La rétinopathie est la première cause de cécité des moins de 60 ans en France. Il existe différentes formes de rétinopathies : rétinopathie diabétique, rétinopathie hypertensive, et rétinite pigmentaire. Une proportion de 30 à 40% des diabétiques seraient touchés par la rétinopathie diabétique. La rétinite pigmentaire touche quant à elle environ 35 000 personnes en France. On estime à pratiquement un million de personnes touchées en France par la rétinopathie diabétique ou hypertensive.

La rétinopathie diabétique est la principale forme de rétinopathie. Elle survient dans le cadre d’un diabète et est liée à une quantité excessive de sucre ou de glucose dans le sang, qui affaiblit les vaisseaux sanguins de la rétine. Ces vaisseaux se détériorent, formant un œdème. La conséquence est une perte de vision sur une partie plus ou moins grande du champ visuel, sous forme de taches sombres. La maladie évolue et la vision baisse significativement lorsque la partie centrale de la rétine, la macula, est atteinte.

La rétinopathie hypertensive, plus rare, peut survenir dans le cadre d’une tension artérielle trop élevée, qui provoque un rétrécissement des artères. Les conséquences peuvent aller jusqu’à la diplopie, c’est-à-dire la vision double, ou la perte d’un œil ou des deux.

Enfin, la rétinite pigmentaire est une maladie génétique dont les 1ers symptômes apparaissent entre 10 et 30 ans. C’est une dégénérescence de la rétine qui mène à la perte progressive de la vision périphérique jusqu’à la cécité complète.

Les rétinopathies sont des maladies qui troublent fortement la vision, mais plusieurs traitements sont possibles. Pour certains stades, le traitement se fait à l’aide de lasers, qui vont brûler et ainsi éliminer les vaisseaux abîmés sur la rétine. Dans d’autres cas, l’opticien préconisera des aides visuelles spécifiques, des loupes par exemple ou des appareils spécialisés équipés de systèmes grossissants, pour améliorer le confort visuel et favoriser l’autonomie des personnes affectées. Cependant, l’intervention chirurgicale est parfois nécessaire.

Enfin, même si l’origine de la rétinopathie est majoritairement génétique ou liée à une autre pathologie, on peut mettre toute les chances de son côté pour préserver sa vision au maximum, avec quelques conseils de prévention. Par exemple, le maintien du taux de sucre chez les diabétiques et la surveillance accrue de la tension artérielle chez les personnes souffrant d’hypertension permettent de prévenir la rétinopathie. Sans oublier un régime alimentaire équilibré, de l’exercice, l’arrêt du tabac... et un examen des yeux régulier par un ophtalmologiste !

Pour plus d'infos sur vos yeux et sur votre vue, n’hésitez pas à demander conseil à votre opticien Expert en Santé Visuelle !