+ de 450 Experts en Santé Visuelle, trouvez le vôtre !

Pathologies visuelles : de quoi parle-t-on ? Quelles solutions ?

conseils

La vision peut souffrir de certaines maladies, souvent invalidantes. Les pathologies visuelles ne sont pas seulement des troubles que l'on peut corriger facilement. D'où l'importance de faire la différence et de traiter chaque problématique.

Qu'est-ce qu'une pathologie visuelle ?

Différences avec les troubles visuels

Si vous portez des lunettes ou allez bientôt en porter, vous savez que vous avez un trouble visuel. Celui-ci, de différentes natures et intensités, est commun à la plupart des gens : myopie, presbytie, hypermétropie, astigmatisme, etc. Une pathologie visuelle est, quant à elle, d'une toute autre nature. Il s'agit en effet, comme son nom l'indique, d'une maladie. Elle atteint l'intégrité de l'œil et brouille véritablement la vue. Pathologies visuelles héréditaires, spontanées, liées à l'âge, ou conséquences d'une autre maladie, elles sont hélas très nombreuses. Par ailleurs, il ne faut pas confondre non plus les pathologies visuelles avec les affections des yeux telles que la conjonctivite, les orgelets ou les yeux secs. Ce sont des maladies de l'œil bénignes qui se traitent et n'entraînent pas de déficience visuelle.

Conséquences des pathologies visuelles

Les pathologies de la vue peuvent avoir de graves conséquences dans la vie quotidienne. Leurs principales caractéristiques étant d'entraîner des déficiences visuelles. Il ne s'agit donc plus d'un problème d'accommodation, comme avec un trouble visuel mais d'une vision amoindrie. Jusqu'à, dans certains cas, la cécité.

Quelles sont les différentes pathologies visuelles ?

Il existe de très nombreuses pathologies de la vue. Les spécialistes en dénombrent une quarantaine, dont une dizaine sont des syndromes plus ou moins graves et invalidants. Beaucoup de pathologies sont liées à l'âge, quand d'autres sont héréditaires. Mais toutes ont un point commun : elles nécessitent un suivi important.

La DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge)

À la faveur d'un spot télévisé diffusé depuis quelques années, beaucoup de personnes ont découvert le nom de cette maladie. Tout comme la possibilité de se faire dépister. La DMLA, qui peut débuter à la cinquantaine, est une atteinte de la macula, la zone centrale de la rétine. Ce qui entraîne une tache devant les yeux et donc une perte importante de la vision. La DMLA peut indifféremment concerner un seul œil ou les deux yeux. Des traitements permettent néanmoins de stabiliser la maladie en fonction de sa nature. Dans d'autres cas, malheureusement, elle entraîne la cécité. Ses causes sont diverses : pour certaines personnes il s'agit d'une pathologie visuelle héréditaire. Mais le tabac, une mauvaise hygiène de vie en général, peuvent en être la cause ou des accélérateurs.

Le glaucome

Le glaucome peut signifier plusieurs pathologies, toutes issues d'une élévation de la pression oculaire, plus ou moins intense et soudaine. Cette pression entraîne la destruction du nerf optique. Cette maladie touche plus souvent les plus de 60 ans, avec une prévalence chez les femmes et les hypermétropes. Il existe aussi un phénomène héréditaire. Des traitements et même la chirurgie peuvent cependant endiguer la maladie. Hélas, pour certains patients, l'atteinte est déjà trop importante et peut mener petit à petit à la cécité.

La cataracte

Pathologie visuelle très courante, la cataracte touche ainsi beaucoup de personnes âgées, mais pas seulement. La vision devient trouble, voilée car le cristallin se voile justement. Il s'agit le plus souvent d'une conséquence du vieillissement mais la cataracte peut concerner des personnes plus jeunes. Dans ce cas, la cause peut être héréditaire ou consécutive à un accident. L'opération est très courante et indispensable. En effet, sans traitement, la perte de la vue est irrémédiable tant que l’opération n’aura pas été mené à bien. Une fois opéré, la vision revient totalement.

La rétinopathie diabétique

Grave conséquence du diabète qui endommage les vaisseaux sanguins de la rétine, la rétinopathie peut conduire à la cécité. C'est même la première cause de perte totale de la vue chez les moins de 65 ans. Si elle est prise en charge suffisamment tôt, la rétinopathie peut être stabilisée par des traitements et un suivi constant.

Pathologies visuelles et travail sur écran ?

Des troubles bénins

Le travail prolongé sur écran peut être à l'origine de troubles et de conséquences sur la santé. Les risques sont d'ailleurs pris très au sérieux par les professionnels. Néanmoins, cet état de fait ne peut pas être à l'origine d'une pathologie visuelle en tant que telle. En effet, les troubles sont plutôt d'ordre musculo-squelettique en raison d'une mauvaise position principalement, ou à force de tenir une souris. Les yeux sont quant à eux victimes d'une certaine fatigue, avec des picotements, une rougeur, voire un champ visuel brouillé. Mais ces troubles ne durent pas.

La lumière bleue dangereuse ?

Pour autant, la lumière bleue émise par les écrans pourrait avoir une incidence sur la rétine, bien que cela n'ait pas encore été prouvé. Ajoutée au tabac, à l'hérédité, elle pourrait entraîner l'apparition d'une DMLA. Mais il existe justement des solutions pour limiter l'apport de lumière bleue, comme un traitement adéquat des lunettes.

En parler à votre Expert en Santé Visuelle

D'une manière générale, si vous avez plus de 50 ans ou si vous souffrez de diabète, faites-vous dépister. Si vous pensez avoir une pathologie visuelle, prenez tout de suite rendez-vous chez votre ophtalmologiste. Dans l'intervalle, rendez visite à votre opticien Expert en Santé Visuelle. Il est habilité à répondre à vos questions et à vous rassurer. Faire la différence entre trouble visuel et pathologie visuelle est très important. Mais dans les deux cas, il est indispensable de faire vérifier sa vue régulièrement pour éviter des complications.


Pour aller plus loin

Prenez soin de
votre vue au travail

Lire la suite

La vue de vos enfants
à l’école

Lire la suite

La communauté des
Experts en Santé Visuelle

Lire la suite

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. Consulter notre politique de confidentialité Ok